L'amer tue - Partie 1 - Le réveil

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 1/9)   Mise à jour récente !


L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 1)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 1 d’une série de 9 parties.

Partie 1 – Le réveil

L'amer tue - Partie 1 - Le réveil
L’amer tue – Partie 1 – Le réveil

Eclairée par les rayons de soleil traversant une large fenêtre

J’ouvre difficilement les yeux dans une salle blanche

Allongée sur un lit, extrêmement épuisée, maigrelette

Je m’interroge : « Quelle est l’activité de cette personne en blouse blanche ?

Qu’est-ce que je fais dans cet endroit ? »

Je me trouve visiblement dans une chambre d’hôpital

Bandages et pansements couvrant mon corps ont confirmé cela

Marquée par les plaies, je suis désormais méconnaissable

Mon cœur palpite. Que s’est-il passé ?

Des images terribles envahissent mes pensées

Dont mes larmes abondantes ne pourront effacer

Je m’en souviens… J’ai encore tenté de me suicider

En me jetant du célèbre pont de Sydney

Le Harbour Bridge, connu pour les feux d’artifices lors de la Saint Sylvestre

Avant le grand saut, j’avais expliqué les causes de mon suicide dans une lettre

Afin que la terre entière comprenne la source de mon mal-être

Vraiment perdue, la mort était mon unique remède

L’équipe médicale se précipite vers moi

Je réalise être restée dans le coma depuis plusieurs mois

Le réveil… je suis toujours vivante

Un miracle : On me donne une autre chance

Je me lie d’amitié à un personnage de confiance

Un aide-soignant, nommé Josué, qui m’a beaucoup soutenue

Au cours de ma pénible et longue convalescence

Je lui dévoile ma lettre. Voici le contenu (…)

Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 6 Partie 7

Partie 8 Partie 9

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.