L'amer tue - Partie 6 - Tant d'imperfection

L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 6/9)   Mise à jour récente !


L’amer tue – mort au milieu des vivants (Partie 6)

Récit d’une jeune femme qui tente de se suicider car elle est rongée par l’amertume, la dépression et la colère. La mort est l’unique remède à la maladie de son âme. Nous vous invitons à découvrir cette fiction basée sur des faits réels. Voici la partie 6 d’une série de 9 parties.

Partie 6 – Tant d’imperfection

L'amer tue - Partie 6 - Tant d'imperfection
L’amer tue – Partie 6 – Tant d’imperfection

La vie est belle. Non, la vie est laide
L’amour du père me fait défaut
Ma complicité père-fille était située au niveau zéro
Mon père, très strict et sévère
Battait affreusement ma mère
Les violences conjugales ont eu raison de leur union
Mon parcours est rythmé par les mauvaises nouvelles
J’ai très mal vécu cette douloureuse séparation
Un terrible abandon qui laisse d’indélébiles séquelles
Ma mère divorcée devait dès lors s’occuper seule de ses enfants
Fournitures scolaires, courses et factures de l’appartement
Elle enchainait deux emplois dans la même journée
Caissière l’après-midi, femme de ménage dans la soirée
Acculée par les dettes, elle passait ses nuits en pleurs
Évidemment, quand on aime sa progéniture, on ne compte plus ses heures
De petits boulots en petits boulots
Maman est parvenue à sortir la tête de l’eau
A l’âge de seize ans, j’ai eu comme objectif : rendre ma mère heureuse
Je serais une brillante avocate, riche et studieuse
Je me suis mise une énorme pression
En recherchant la perfection
Or, nous savons que l’homme a une nature imparfaite
Tant d’imperfection, j’ai fait d’innombrables erreurs
Celles-ci ont généré de l’aigreur
Car je ne supporte pas l’échec
En quête de reconnaissance, je divulgue mon intimité sur Internet
«Séparée», il y a cinquante minutes
«Célibataire», depuis trente minutes
«C’est compliqué», il y a quinze minutes
«En couple», depuis deux minutes
Je mens sur ma vie privée afin qu’on pense qu’elle est parfaite
En vérité, contre la rancœur, je lutte
Fatiguée par les coups assenés par mon compagnon, cette brute
De toute façon, je n’ai que ce que je mérite : la défaite
Partie 1 Partie 2 Partie 3 Partie 4 Partie 5 Partie 7

Partie 8 Partie 9

Télécharger (PDF, 732 KB) | Visualiser avec le lecteur PDF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.