De la danse à Yehoshuwah (Jésus)

Témoignage : ancien danseur de ndombolo


De la danse à Yehoshuwah (Jésus)

Durant l’été 2004, en tournée au Canada et chez l’Oncle Sam
Ambiance festive, mixte, homme-femme
Les cœurs brisés, le voyage fut un drame
Atterrissage à Montréal
Pour des prestations souvent mitigées
Une mauvaise gestion, une mauvaise organisation
Conséquence : des pas de danses dans des salles vides
Fâchés, nous ne voyions pas la couleur des cachets
Les poches vides…!
Les danseuses frottaient les quelques pèlerins
Pour une poignée de dollar canadien

Sur le chemin, en direction des USA
Une violente et soudaine pluie frappa
Accident de la route, carambolage
Tout le groupe fut impliqué
Paniquée, choquée
Une danseuse tomba dans une crise d’angoisse
Moi, j’avais un gros hématome sur ma jambe droite
Pourtant, le soir même, dans cet état
Nous avons assuré la chorégraphie
Pour le public de Détroit
Trois jours de jeûne ont été décrétés, suite à ces péripéties

Hésitant : être un mahométan ou un chrétien
En ce temps, j’assimilais le jeûne à la grève de la faim
Dans le questionnement et le doute
Je disais : « Dieu, est-ce que tu m’écoutes ?
Je t’en prie, viens à la rescousse !
J’ai négligé mes études pour une carrière dans le Soukouss »
Soudainement, face contre terre, l’Esprit de Dieu me saisissait puissamment
Ma vie allait connaitre un profond changement
Je ne serais plus un S.KRO (escroc)

Ces événements ont eu lieu chez le prêtre Franco
dans sa maison adossée à l’Eglise catholique
Je ne connaissais pas Dieu mais considérais ces lieux comme saints
Alors, je fus triste
De trouver des préservatifs usagés dans la corbeille à linge sale

Le Ndombolo résonnait dans cette ville de Madison
Et le boss perdit un proche au Congo
Endeuillé ou aphone
The show must go on !
Dans l’étonnement, à 22 ans
Quand une femme mariée séduite par mon déhanchement
Souhaitait qu’on passe la nuit ensemble

J’ai compris que la danse était un milieu malsain
Enfin, la tournée prend fin
Good bye l’Amérique du Nord !
Je ne suis pas mort
Oh mon Dieu !
L’organisateur a payé les billets d’avion avec des fausses cartes bleues
Arrivé en France,
J’ai définitivement arrêté la danse
Et activement recherché le Seigneur Yehoshuwah (Jésus) car j’avais soif de sa présence…

Auteur : Hugues N.
Titre : Témoignage
Date d’écriture : 17.09.11.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.