Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Paris


Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.69-70

Les gargouilles et la foi catholique

Que penser du lien entre la foi catholique et les gargouilles ? Tirées du répertoire païen, ces statues à l’aspect terrifiant se trouvent au sommet des cathédrales. Le roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo en 1831 et son adaptation au cinéma dans Le Bossu de Notre-Dame en 1996, ont rendu populaire les gargouilles. Celles-ci se multiplient avec le développement de l’art gothique.

Pour le volet pratique, elles servent de gouttières afin d’évacuer l’eau de pluie des toitures.

Concernant le sens spirituel, ces sculptures souvent hideuses représentent des animaux, personnages fantastiques ou monstrueux qui seraient les Gardiens du temple.

En effet, ces sculptures « illustreraient les passions et les vices de l’homme et symboliseraient le chaos tant physique que moral ». Ainsi, leur mission serait de « rappeler que le Bien se trouve à l’intérieur de l’église, leur aspect peu engageant ayant pour but de maintenir éloigné de ces lieux consacrés le Mal, les non-chrétiens ou plus généralement les ennemis de Dieu. » [France Info / Culture Box]

Jésus, le Messie, est le berger et le gardien de nos âmes (1 Pierre 2:25). Pour conclure, le Seigneur n’a pas transféré ses fonctions aux gargouilles, êtres aux figures grotesques et hideuses…

Téléchargement gratuit : http://manus-dei.fr/du-tabernacle-aux-temples-ou-est-la-maison-de-dieu/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.