Le dimanche : est-il un jour sacré dans la Bible ?


Extrait de l’ouvrage : « Des Tabernacles aux Temples. Où est la maison de Dieu ? » Hugues N., 08/02/19, p.87-88

Le dimanche : est-il le jour du Seigneur que les chrétiens doivent honorer ?

Décret de Constantin : repos le dimanche

En 321, un décret constantinien interdit toute activité le dimanche afin de permettre aux croyants d’assister au service liturgique. [Michel Rouche,
Les origines du christianisme : 30-451, Hachette supérieur, 25 juillet 2007, p.107]

Constantin déclara : « Au jour vénérable du soleil (Dies Solis), que les magistrats et les habitants se reposent et que tous les ateliers soient fermés. » [Anne Vidalie et Marie Huret, La longue histoire du dimanche, 23/12/2008]

Le jour vénérable du soleil

Le jour vénérable du soleil correspond au Sol Invictus, dieu Soleil invaincu, qui est entre autres assimilé à Mithra (mithraïsme), Zeus-Baal et Apollon [Michel Rouche, op. cit., p.96 ].

Le culte impérial du soleil était ainsi célébré le jour du soleil devenu Sunday (en anglais), Sonntag (en allemand). Il semble que les chrétiens, quant à eux, honoraient le jour du Seigneur Dies Dominica comme le jour de la résurrection de Jésus. La sacralisation du Dimanche, le « sabbat chrétien », résulterait ainsi d’un sabbat hybride entre le sabbat judaïque et le jour du soleil.

Le repos du sabbat

Cet enseignement relatif au « sabbat du dimanche » est erroné dans la mesure où le sabbat hebdomadaire chez les Hébreux commence le vendredi au coucher du soleil et prend fin le samedi au coucher du soleil : « Tu travailleras six jours, et tu feras toute ton oeuvre. Mais le septième jour est le repos de l’Éternel ton Dieu. Tu ne feras aucune oeuvre en ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. » (Exode 20:9-10)

Aujourd’hui, chaque disciple de Christ se repose de ses œuvres, vivant le repos de Dieu quotidiennement, et non lors d’un jour spécifique. Jésus est le Maître du sabbat (Matthieu 12:8) ayant promis de donner du repos à ceux qui le suivrait : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » (Matthieu 11:28-30)

Télécharger (PDF, 10.9 MB) | Visualiser avec le lecteur PDF

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question ci-dessous : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.